Censure, antifas et totalitarisme

   

Marc Huber

Published on Sep 28, 2017

CENSURE

La vidéo de Goy George «Le roi des pissous» a été censurée par Youtube Canada. La raison évoquée est son contenu haineux. Vraiment ! Dans «Le roi des pissous», Goy George a seulement montré et commenté des images exposant la violence, la misogynie et le racisme lors de la manifestation à Québec le 20 août dernier.

ANTIFAS

Ces cons haineux sont des membres de l’antifas qui seraient liés et financés, selon DMS, par le QPIRG logeant à l’Université Concordia de Montréal.

Est-ce que montrer la violence, le mépris et le racisme de gens masqués est haineux se retrouvant dans la sphère de l’Université Concordia est condamnable?

J’ajoute que le jeune homme qui frappe la dame de la Meute me laisse l’impression d’avoir consommé un psycho-stimulant dont les effets ressemblent à ceux du Captagon du DAESH.

TOTALITARISME

Faut-il censuré cette réalité ? Le QPIRG est un exemple de déviances idéologiques qui menacent le Québec de son intérieur, souvent avec la complicité de l’État ? Comme une secte, le QPIRG exprime son souhait de rassembler toutes races de tous genres sous une langue, des dogmes et objectifs communs. Il s’agit ici de TOTALITÉ, qui selon «L’Idéologie du New Age» (1996) du philosophe Michel Lacroix, fini par se transformer en TOTALITARISME afin de se débarrasser des indésirables. Les Québécois ?

DMS
https://www.youtube.com/watch?v=P8JDmapM6uc